Les nouvelles stratégies de la communication politique

Propos recuillit par Rostom Schallendy

1 – Qu’appelle t-on marketing politique?

Le marketing politique, ou communication politique, suit le même principe que le marketing de base, adapté au monde de la politique. Il vise donc à mettre en avant une personnalité, un concept, une campagne politique. De la même manière que le marketing vise à influencer le consommateur, le marketing politique représente l’ensemble des outils visant à influencer l’électorat et le public politique.

 

2 – Historique du marketing politique en quelques dates :

  • 1928: naissance de la communication politique sous forme primaire. Franklin D.Roosevelt, président des Etats-Unis, possède une émission de radio « causeries au coin du feu », ou dialogue dialogue avec les auditeurs dans une ambiance qui se veut conviviale.
  • 1952: première véritable utilisation du marketing politique. Le candidat a la présidentielle des Etats-Unis, Ike Eisenhower, présente sa campagne au travers de la télévision au public. Il s’agit de la première campagne aussi médiatisée, avec le slogan  » I like Ike ». A l’occasion, naissance du premier cabinet de communication, le BBDO. On nommera alors ce genre de cabinets, ou conseillers en communication, les « spin doctor », appelé car ils ont pour rôle de faire converger l’opinion vers un point qui est favorable aux personnes qu’ils représentent.
  • 1962: le marketing politique devient très poussé, lors des élections présidentielle entre JF.Kennedy et Richard Nixon. Premier débat télévisé organisé entre les deux hommes. Tout cela  prend une telle ampleur que les premiers livres sur le sujet apparaissent (« comment on vend un président » de Loe Mc Ginniss).
  • 1965: importation du marketing politique en France, avec le duel entre De Gaulle et Jean Lecanuet. Dés lors, le marketing politique n’a eu de cesse de se renforcer pour devenir toujours plus spectaculaire.

3 – Petit cours sur le marketing politique :

Tout comme dans le marketing de base, on peut associer au marketing politique le mix marketing, soit les 4P, de manière suivante :

  • Le produit :

Le produit du mix marketing en politique est ce que l’on souhaite vendre aux électeurs. Cela peut par exemple être un candidat, une réforme, un parti, de nouvelles lois… mais aussi et surtout des idées.On peut pousser le rapprochement des deux 4P plus loin. La marque du produit peut êstre assimilée au parti du candidat, les caractéristique du produit sont les idées et les réformes que le candidat veut amener, la qualité du produit peut correspondre à l’expérience du candidat.On peut aussi définir un cycle de vie pour le produit politique, comme l’a démontré Lindon : (voir fin de l’article)

  • Le prix :

Le prix du produit politique correspond au vote des électeurs. Si un électeur veut « acheter » un produit politique, alors il doit voter pour ce produit politique.

  • La communication et la distribution :

Les deux peuvent être placées ensemble, car on ne possède pas a proprement parler un produit politique. La communication est l’élément central du marketing politique. Les canaux de distribution sont donc essentiellement les médias et les nouvelles technologies de l’information. Le but étant bien sûr d’être le plus présent possible.

 

Les 10 règles du parfait produit politique pour se vendre :

1 – il est essentiel de bien connaître l’électorat, son profil, ce qu’il recherche, quelles sont ses réactions, afin de l’anticiper au mieux.

2 – Valoriser son image.

3 – positionner sa campagne sur un gros thème principal, avec des thèmes secondaires.

4 – Soigner l’interaction avec les médias, qui permettent d’augmenter la réputation du produit politique.

5 – Faire des promesses, les électeurs veulent savoir ce qu’ils vont acheter.

6 – Communique un maximum pour se faire connaître, et mettre en avant les objectifs.

7 – Il faut cibler les interventions.

8 – Etre le plus simple possible.

9 – Rester crédible.

10 – Répéter un maximum.

4 – Quand la musique se mêle à la politique

En termes de marketing, utiliser la musique rentre dans la catégorie du marketing sensoriel, au même titre que toute méthode faisant appel aux sens de manière générale. On note également que le marketing politique utilise de plus en plus fréquemment la musique comme support du message politique. En effet, nombreuses études ont démontré que la musique adouci les moeurs. Elle peut servir par exemple à appuyer un discours politique, pour aspect émotionnel supplémentaire.
On a constaté d’ailleurs depuis peu que de nombreux artistes prenaient désormais par à la vie politique en apportant leur soutient à tel ou tel candidat (technique de  « l’endorsement »). L’influence que cela porte sur l’électorat est conséquente.

 

5- Comment la communication politique s’est révolutionnée pour devenir la politique 2.0

 

6 – Les moins de 30 ans plus sensible à la communication politique sur le web qu’a la TV

Internet étant de plus en plus présent dans la vie quotidienne des gens, on a pu constater lors des dernières élections présidentielles américaines que Barak OBAMA ainsi que ces adversaires politique ont énormément communiqué sur internet via leurs site. A la suite d’un sondage réalisé aux Etats Unis, il en est ressorti que les mois de 30 ans était plus réceptifs à internet qu’à la télévision.

A savoir plus de 52% d’entre eux ce sont rendu sur internet afin de connaitre les programmes politique, alors que seulement 42% ont regardé  les PUB TV ou les débats à la télévision. On constate clairement que cette cible passe plus de temps sur internet que devant sa télé.

Cela nous amène à penser qu’internet risque à l’avenir de prendre le dessus sur le media télévision dans le marketing politique pendant des présidentielle, même si le media TV reste le plus puissant sur l’ensemble des électeurs d’un pays.

 

7 – Twitter, une arme pour les politiciens

Après le web, les sms, la télévision, les chats et les forums, les hommes politiques se sont accaparés un nouveau moyen de communication : Twitter, qui est un outil de communication sous forme de réseau, et qui permet aux utilisateurs de correspondre par messages instantanés. « La base de Twitter, c’est de diffuser à tous ses amis ce qu’on est en train de faire à l’instant. C’est du micro-blogging », explique Frédéric Cozic.
Le but premier pour les politiciens est de créer un lien direct avec l’électorat, et ainsi faire baisser la pression émanent des autres média comme les journaux.

Ainsi, ont trouve des hommes politiques qui diffusent bon nombre d’informations, comme leur planning, leurs réflexions, leurs humeurs du moment. Une simple connexion sur le site  permet de rapidement poster son message. Et ce n’est pas le seul atout de twitter. Cet application se révèle aussi très simples d’utilisation, elle est multi support, on peut ainsi très facilement l’utiliser de son téléphone mobile, donc de n’ importe où. Enfin, avantage incontestable, Twitter est un moyen de communication gratuit. Pour les partis politques, cela permet donc d’envoyer un message à un très grand nombre de personne sans débourser le moindre centimes.
L’utilisateur peut composer un message de 140 caractères, les messages sont donc spontanés et plus directs. Twitter est donc à considérer comme un outil incontournable des nouvelles communications politiques.

8 – FACEBOOK et le marketing politique :

 

Comme nous le savons tous, aujourd’hui facebook prend une importance considérable dans la communication. Il touche de toute évidence un large public, toutes catégories sociales professionnelles et culturelles. Avoir sa page facebook est, de nos jours un mode de communication obligatoire et pratiquement  nécessaire pour transmettre  un message. Ici paraissent les électeurs et leur différents avis, mais surtout les rendez-vous de débats politique et autres évènements culturels, des échanges d’adresses web politique afin de partager ensemble des avis et des visions différentes ou similaires.

 

9 – Synchronisation de discours

Il est vrai que les talents de communication politique se traduisent essentiellement par un discours clair et concis. Cependant une répétition peut faire perdre toute crédibilité. Ici, nous avons la preuve que les discours utilisés sont identiques, de nombreuses personnes travaillent dessus et arrivent à faire passer un message politique afin d’être compris par toute les catégories sociaux culturelles.
Il est vrai qu’un discours spontané n’existe pas en politique mais ici, le message est clair et pourtant, les recherches n’ont pas été originales et la problématique, est qu’aujourd’hui cette répétition  entraine une perte de crédibilité totale et laisse place à la propagande.

 

enjoy it !

2 réflexions sur “Les nouvelles stratégies de la communication politique

  1. Je trouve cet article très intéressant. Le seul désaccord (et encore je chipote), c’est la naissance du marketing politique. Je lis actuellement « Manuel de campagne électorale », écrit par Quintus Cicéron, à l’attention de son frère qui se présentait au poste de consul. Ce petit ouvrage est exactement une note digne d’un spin doctor. On y retrouve tous les points évoqués ici! Seuls les moyens sont différents! A lire absolument.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s