De la communication et de la manipulation

L’accusation ne date pas d’hier et a la vie dure. Communiquer, c’est manipuler l’opinion des gens. Si on dit cela des yaourts qui rendent beaux de l’intérieur, imaginez-vous ce que l’on peut dire pour la communication politique. Je m’arrête dessus le temps de quelques lignes pour regarder ce qu’il en est.

Déjà, qu’est-ce que de la manipulation ? J’ai toujours un dictionnaire  sur mon bureau et celui-ci me dit « manipulation :manoeuvre destinée à tromper » (petit Larousse illustrée). Communiquer, est-ce vraiment tromper les gens ?

communiquer est mettre en lumière

 La question est vraiment récurrente et fait débat, y compris au sein de la communauté des communiquants. Certains pourront dire que tous les moyens sont bons pour atteindre l’objectif des clients. Je ne fais pas partie de ceux-ci et j’envisage la communication comme une simple mise en lumière avantageuse de ce que l’on me charge de promouvoir. La part d’humilité doit être au mois égale à celle de magie et de créativité dans la conception de l’action de communication.

Les stars de cinéma, aussi glamour soient elles, se réveillent le matin comme vous et moi. Leurs visages sont aussi marqués par

leurs oreillers, leurs yeux n’expriment pas grand chose d’autre qu’une envie sérieuse de ne pas se lever. Pourtant, ce sont les mêmes personnes qui resplendiront sur un tapis rouge quelques heures plus tard. Ce n’est pas de la tromperie que de chercher à se montrer à son avantage. Au final, seule la réalité de leurs jeux d’acteurs importe. Le reste n’est qu’accessoire. La différence réelle entre eux et le commun des mortels est qu’ils sont entourés des personnes s’assurant que leurs maquillages, tenus, coiffures … soient impeccables pour que la magie opère.

la réalité législative est trop souvent aride

 Je considère que communiquer sur une idée relève du même processus. Une idée politique est souvent aride, technique et procédurière. Il faut donc chercher un bon éclairage pour la rendre séduisante. On observe souvent une confusion entre fond et forme concernant la politique et sa communication. Chercher à rendre une idée séduisante ne veut pas dire que l’on va travestir cette idée pour mieux faire passer la pilule.

Prenons un exemple. Un dispositif pour favoriser le retour à l’emploi pourra se concrétiser par un glissement de charge d’un échelon administratif à un autre, par un financement via la réorientation d’une

quote-part de telle ou telle autre taxe, par le déploiement opérationnel de ressources…. On pourra communiquer sur la finalité du dispositif, des objectifs attendus puis des moyens mobilisés. On pourrait aussi énumérer les décrets d’applications et textes de loi devant subir modifications pour rendre le dispositif effectif. Dans les deux cas, on parlera de la même chose. Dans le second cas, on sera au plus près de la réalité législative mais on ne donnera pas envie d’adhérer au dispositif puisque tout cela est parfaitement hermétique et à mille lieux de ce que les concitoyens peuvent comprendre.

l’impérieux besoin de vérité
Il n’en reste pas moins vrai que l’on doit dire toujours la vérité. Mettre en lumière ne veux pas dire mentir. L’origine tenace de la confusion entre communication et manipulation en politique vient de la défiance massive des citoyens envers leurs élus. On les accuse très souvent de manquer de sincérité et d’honnêteté et regarder les débats lors des émissions politiques confortent souvent cet avis tant ils est rare de voir un politique répondre réellement à une question ou de laisser son adversaire répondre sans l’interrompre dix fois.

Il n’y a pourtant que de rares tentatives de manipulations dans nos démocraties comptemporaines. On pourra citer les vaines tentatives des mouvements

d’extrême-droite cherchant à faire croire à l’existence d’un gigantesque réseau de mosquées terroristes clandestines (on appréciera la juxtaposition des termes…) ou cherchant à faire bonne figure en présentant des visages colorés pour dissumuler leurs nauséabondes théories de hiérarchisation des peuples. Il y a aussi les célébrisimes théories des complots judéo-massoniques ou patronaux. Toute une histoire… On notera tout de même une nette tentative de manipulation lors de l’élection présidentielle de 2002 ou l’on a massivement joué sur la confusion entre insécurité réelle et sentiment d’insécurité. La communication de l’époque était alors en totale découplage d’avec les éléments statistiques officiels sur la criminalité.

l’éducation comme vrai rempart à la manipulation

Car le problème est bien là.  On va tenter de manipuler si l’on sait pertinemment que les données que l’on présente comme étant à l’origine des actions ou des propositions sont fausses. L’administration Bush a manipulé l’opinion en forgeant de fausses preuves de la présence d’armes de destructions massives en Irak. Cela est de la manipulation. Il y a manipulation s’il y a déconnexion entre les propos et la réalité, au moment on l’on tient les propos..

Aussi, on pourra accuser des élus d’incompétence si les dispositifs qu’ils ont mis en place, sur la base d’hypothèses qui étaient les leurs et des constats avérés, ont échoués. Mais on ne pourra par les accuser, a posteriori, de manipulation si les données initiales des problématiques étaient justes.

Au final, cette problématique soulève deux questions. La première est de savoir pourquoi porte-t-ton si souvent peu de crédit à la parole politique. La seconde est de savoir pourquoi l’on n’accentue pas massivement l’éducation des citoyens aux questions de communication et à celles de la vie de la cité. Car là est bien la solution à bien des maux. S’il suffit d’un label « vu à la télé » pour que n’importe quoi se transforme en objet de désir, il ne faut pas s’étonner que l’on voit de la manipulation partout. La maturité des citoyens aux questions politiques est pour moi le plus grand des remparts face à la manipulation.

Une réflexion sur “De la communication et de la manipulation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s